Accueil


La fête nationale du 14 juillet 2014 : que fêtes t-on ?


Si un feu d'artifice n'est pas présent dans notre agenda, vous pouvez le rajouter en vous rendant dans la page participer.
Si vous souhaitez rester informé des feux d'artifices de votre région, cliquez sur "J'aime".
Nous publions sur le mur dès que nous sommes au courant d'un feu d'artifice.



La fête nationale du 14 juillet 2014 : symbole républicain et prétexte festif pour faire des feu d'artifice



Fêtes nationales ? Fêtes religieuses ? Le peuple n’est pas toujours tellement regardant, quant à l’origine de ses joies. Pourvu qu’il s’amuse, il n’en demande pas davantage

Comme le soulignait très bien l’écrivain, comédien et humoriste Francis Blanche (1921-1974), les masses populaires n’ont guère besoin d’explication pour jouir des jours de festivités qui sont alors inscrits sur tous nos calendriers. Le 14 juillet nous offre un bel échantillon de cette réalité. En effet, peu de personnes connaissent réellement les origines de notre fête nationale, mais ne se privent cependant pas de la célébrer !
Quelle est donc l’origine exacte de cette réjouissance nationale ? C’est à cette subtile question que nous tenterons de répondre.

C’est lors des prémices de la IIIe République qu’émerge l’idée d’établir une fête nationale. En effet, pour consolider les bases du régime, la République cherche à unifier la nation sur des symboles, construisant ainsi un nouvel imaginaire national républicain. C’est d’ailleurs à cette période que se cristallisent des mythes comme ceux de Vercingétorix et de Jeanne d’Arc. C’est précisément en 1880, que le choix de célébrer le 14 juillet vit le jour. Mais cette proposition du député de la Seine Benjamin Raspail, qui avait pour objectif de célébrer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 fit éclater un débat à l’Assemblée. En effet, beaucoup de députés ne jugèrent pas la prise de la Bastille comme un événement unificateur de la nation française pour plusieurs raisons : la terrible violence de cette insurrection populaire et le fait que cette prison ne méritait plus, en 1789, son qualificatif de symbole du despotisme monarchique puisque, à tire d’exemple, elle ne comptait que sept prisonniers. En revanche, les débats des députés retinrent leur attention sur le 14 juillet 1790, la fête de la fédération.
Dès 1789, des municipalités locales et des gardes nationales se substituèrent aux autorités en place, et c’est le 14 juillet 1790 que ces fédérations locales décidèrent de se réunir à Paris, sur le Champ-de-Mars, et de former ainsi qu’une fédération nationale. C’est finalement ce grand moment d’unité nationale et plus précisément d’unité territoriale de la nation française, qui fut retenu à l’Assemblée en tant que fête nationale.

Bien que pour la majeure partie des Français, le 14 juillet restera l’anniversaire de la prise de la Bastille et la fête des pétards, vous connaissez à présent la véritable histoire de notre fête nationale, et vous pouvez donc la fêter en toute légitimité !

Marc Falcitelli
Etudiant en histoire à l’université de Provence.



Cette fête est généralement célébrée le 13 juillet et le 14 juillet 2014 de chaque année.


Partager vos connaissances